Dans mon monde.

Chère Société.

Chère société,

J’ai tant de choses à te dire…

En attendant un idéal de toi, je dois te confesser que j’ai longtemps été pétrifiée face aux actes que je devais poser pour être élue au festival des âmes parfaites. Te souviens-tu de ces fois où j’ai pris l’allure d’une mendiante pour te supplier encore et encore de m’accepter? Te rappelles-tu de ces moments où j’ai malheureusement répudié les besoins de mon âme pour être à l’abri de ton froid?  Et que je fus parmi tes plus serviables et fidèles disciples? En fait, je ne te chérissais pas, j’existais pour toi.

Mais vois-tu, j’ai finalement atteint mon cota.

Par contre, je voudrais, par-dessus tout te remercier pour le superficiel confort que tu m’as tant apporté afin de combler l’insécurité et le manque de confiance en moi qui semblait si éternel. Je te remercie, car j’ai appris à reconnaître ma parénèse mentale bancale, à connaitre mes émotions et à les assumer. Merci pour toutes les portes qui s’ouvrent et ne cesseront de s’ouvrir à moi, parce que j’aurai osé piqueter mon parcours en fonction de mes forces et aspirations. Merci de continuer d’être ce tremplin qui me propulse vers la clairvoyance.

Tu sais, le temps m’a enseigné que l’Amour répare, apaise et fortifie. Que la peur ne sert à rien et ne change rien non plus. Le temps m’a enseigné qu’il fallait délaisser les créatures et prendre contact avec le Créateur, et tâcher de briller. J’ai compris avec le temps, que quoi que je fasse, tu trouveras quand même à dire, quitte à me faire douter de moi-même. Maintenant, je suis convaincue que ton avis m’importe peu quelque soit la situation, parce que j’ai arrêté de m’en faire pour toi. J’ai décidé de dépenser mon énergie autrement.

L’as-tu remarqué? Je suis plus quiète maintenant, j’ai rompu avec cette vie de frustrée professionnelle et d’éternelle angoissée. Je ne cherche plus à découvrir celle que je suis, je définis celle que je veux être. Mon âme pétille, mon cœur rayonne, mon corps ne cesse d’être reconnaissant. Je suis heureuse.

Si tu le veux bien, je te propose de voir en toi une infinité de possibilités au lieu de voir une tonne de problèmes. En retour, j’attendrai de toi le respect de ma personne et de mes choix, même si cela pourrait paraitre anormal à tes yeux. Si tu me lis, saches que je te porte dans mes prières les plus profondes et souhaite sincèrement ton élévation.

On s’fait la bise!

Avec tout mon Amour!

 

8 réflexions au sujet de « Chère Société. »

  1. Je retiens: « Que la peur ne sert à rien et ne change rien non plus »
    « J’ai rompu avec cette vie de frustrée professionnelle et d’éternelle angoissée »
    Ces deux phrases m’ont touché, parce qu’elles signifient énormément de choses.
    Merci pour ces mots justes et bien trouvés.
    Puisse l’inspiration soit toujours au rendez-vous chez toi🙏.

    J'aime

  2. Avec amour et affection que je lis ton article….la société est rude, pleins de préjugés, mais on a toujours le choix soit de ns laisser dominer par elle, soit d’avancer à travers ses épreuves pour trouver notre réelle identité….society IS a bitch but Lire IS beautiful ans worth it….. merci pour ton article ça me touche énormément….. Gros bisous.

    Aimé par 1 personne

  3. This is by far your most beautiful and inspiring article. I got chills cause that is so relatable. So proud of you. Love you sis . 🧡
    PS: more post like this 😘😘. 👏🏾👏🏾🙌🏿

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s