Dans mon monde.

Ma plume te parle…

 

Belle et imparfaite âme,

Si tu me lis, souviens-toi, s’il te plaît que tu demeures une étoile, et que ton devoir est de ne jamais cesser de briller.

Je te tutoie sans peut-être te connaître… C’est apaisant, parce qu’en te tutoyant, je te parle à toi, et aussi à chaque petite partie de mon être.

Douce et belle âme,

Celle que je suis te souhaite profondément de comprendre un jour qu’aimer, c’est beaucoup plus donner que recevoir, même si c’est parfois difficile d’aimer sans rien attendre en retour. Oui, tu as le droit d’espérer en retour, mais crois-moi, c’est toujours mieux d’espérer du Créateur que de ses créatures. Lui, il est parfait, et elles le sont imparfaitement.

Je te souhaite de comprendre que tu dois apprendre à accepter tes échecs la tête haute; à tracer aujourd’hui ta cavée, parce que demain est incertain et ne garantit forcément pas ton bonheur. Dois-je te rappeler que le futur manque parfois de tenir ses promesses?

Je te souhaite de comprendre combien c’est épuisant de te comparer aux autres, à condition que tu désires t’en inspirer pour t’améliorer. Et même là, je peux te rassurer que c’est toujours épuisant.

Belle étoile, tu dois créer ton propre jardin et élever ton âme, au lieu d’attendre que les autres t’apportent des fleurs, et pire encore, en prendre soin à ta place. C’est la cerise sur le couscous.

Tu réaliseras qu’il faut des années pour bâtir la confiance, et à peine quelques secondes pour la détruire, et que, toi aussi, tu pourrais faire des choses dont tu te repentiras le reste de ta vie.

Que tu le veuilles ou non, tu comprendras qu’il te faut beaucoup de temps pour être enfin la personne que tu désires profondément  être, et que le temps est court… En réalité, ton temps c’est ta vie.

Je te souhaite de comprendre que mûrir dépend de ce que t’apprennent tes expériences et très peu des années que tu as vécues.

Je te souhaite de comprendre que la patience exige une longue et endurante pratique, la plupart du temps douloureuse, mais avec de si bons fruits comme récompense.

Je te souhaite de comprendre que les circonstances qui t’entourent auront peut-être une influence sur toi, mais que tu es l’unique capitaine de ton âme. Et que si tu ne contrôles pas tes actes, eux te contrôleront.

Je te souhaite de comprendre à quel point c’est austère et cafardeux de prendre à la légère les personnes que tu aimes, et que tu dois t’exercer à leur montrer combien elles comptent pour toi, car tu ignores si c’est la dernière fois que tu les vois ou pas.

Tu comprendras sans doute qu’être entouré(e) n’est parfois pas synonyme de sécurité et que le temps t’obligera à comprendre que peu importe que tu aies le cœur brisé ou pas, la vie ne s’arrêtera jamais.

Je te souhaite de comprendre qu’aussi périlleuse qu’une une situation soit, il y a toujours une solution, à condition que tu choisisses l’appliquer, malgré l’agonie que tu ressentiras.

Je te souhaite de comprendre qu’il il ne suffit toujours pas d’être pardonné(e) par les autres et que tu auras parfois à te pardonner à toi-même…

Je te souhaite de comprendre que le soleil brûle si tu t’aventures trop, et que lorsque tu es en colère, tu as  le droit de vider ton sac, mais pas d’être cruel(e). De toute façon, ta colère te détruit.

Belle et imparfaite âme,

Qui que tu sois, je te souhaite d’être profondément heureuse.

Ma plume te parle et espère t’apaiser.

Avec tout mon Amour!

 

6 réflexions au sujet de « Ma plume te parle… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s