Dans mon monde.

J’arrête d’être un robot positif.

J’étouffe. Pour de vrai…

J’étouffe de positivité.

J’étouffe de m’impatroniser d’être positive à toute force, et je refuse d’être une éternelle machine à déni.

J’arrête d’être un robot positif parce que j’ai parfois le droit de craquer. J’ai le droit d’apprendre à mettre un mot sur mes maux, malgré mes lunettes de positivité et par-dessus tout me rappeler qu’extérioriser mes émotions ne font pas de moi une revêche.

Je suis complètement flagada, je ne veux plus être un soldat, j’accepte et considère dorénavant mes zones d’ombres comme un tremplin qui me propulse à la lumière, tout en m’aidant à devenir la meilleure version de moi.

J’arrête d’être un robot positif parce que je choisis l’équilibre. Équilibre, parce que mon voyage sur terre consiste à expérimenter lumière et ombre.

J’arrête d’être un robot positif parce que je choisis l’acceptation. J’accepte chaque petite expérience qui élèvera mon âme vers l’amour sans encombrement.

J’ai lu quelque part qu’« être positif ce n’est pas se bercer d’illusion en croyant que tout se passera bien. Mais avoir conscience que, quoi qu’il arrive, il est possible d’en tirer bénéfice, d’apprendre, et de s’enrichir personnellement et spirituellement .»

Je vous souhaite d’être positif!

Avec tout mon Amour!

5 réflexions au sujet de « J’arrête d’être un robot positif. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s